Récemment, le Gouvernement Hongrois a encore fait un pas en arrière au sujet des droits LGBTQIA+. Le 15 juin dernier, une loi interdisant la « promotion » de l’homosexualité auprès des mineurs a été votée en Hongrie.

Cette loi stigmatise à nouveau les LGBTQIA+ en les exposants à une discrimination grandissante dans un pays déjà hostile à la diversité sexuelle.

Pour Maxime Hardy, Député wallon, « Ce texte va à l’encontre de toutes nos valeurs fondamentales dont l’égalité de tous et le droit à la diversité sexuelle. C’est une décision inacceptable et abjecte à laquelle nous devons nous opposer. »

Pour Hervé Cornillie, député du Mouvement Réformateur, «  L’UE doit s’unir pour la diversité, bafouée dans certains pays au cadre légal rétrograde et qui menace de fait des citoyens qui ont le seul tort est de vivre tel qu’ils sont ».

Pour la députée Ecolo Helène Ryckmans : “L’Europe doit, de manière claire et suivant le Traité de l’union,  rappeler à la Hongrie ses obligations de respecter les principes fondamentaux qui sont au cœur du projet européen“.

La Wallonie a toujours été à l’avant plan de l’émancipation des droits des LGBTQIA+ et le restera. C’est pourquoi, à travers notre motion, nous condamnons la loi hongroise et demandons au Gouvernement wallon et fédéral d’user de tous les moyens diplomatiques nécessaires pour que cette loi soit amendée.

You must be logged in to post a comment.