Le député Hervé Cornillie a interrogé le ministre wallon de la Mobilité, Philippe Henry, sur l’étude relative à l’élargissement du canal Nimy-Blaton.

La Région wallonne effectue actuellement des carottages pour étudier le sol aux abords du canal Nimy-Blaton. Le SPW étudie en effet l’éventuel élargissement du canal à certains endroits clés, afin d’y permettre le passage de péniches de 2.000 tonnes (actuellement 1.350 tonnes maximum sur ce tronçon).

Interrogé par le député Hervé Cornillie sur l’avancement de l’étude du SPW, le ministre Henry répond : « Une demande de permis d’urbanisme devrait être déposée avant la fin du mois de juin et l’objectif est de pouvoir mettre ces travaux en adjudication au début de l’année prochaine. Ceux-ci seraient alors réalisés par tronçons successifs de 2022 à 2024, année au terme de laquelle le passage des bateaux de 2.000 tonnes sera possible sur ce canal jusqu’à Obourg. Il est à noter que par la suite, le passage des bateaux de 2.000 tonnes sera également possible sur l’ensemble de la dorsale wallonne, et ce dès que l’ensemble du programme Seine-Escaut en Wallonie sera terminé. »

Le ministre espère que ces travaux seront « bénéfiques et profitables pour le développement des entreprises wallonnes aussi bien lors de la réalisation des travaux que lors de l’exploitation du canal par la suite ».

Dans le courant de cette année, l’Europe lancera l’appel à candidatures pour le Mécanisme d’Interconnexion en Europe 2021-2027 (MIE). « Cet appel a été plusieurs fois reporté à cause des discussions autour du budget européen. Le SPW-MI se prépare néanmoins au dépôt du dossier de candidature et le financement du canal Nimy-Blaton sera inclus dans celui-ci. Nous pouvons donc espérer un cofinancement européen à hauteur de 50 %. », explique le ministre.

You must be logged in to post a comment.