Le député Hervé Cornillie a interrogé la ministre du Patrimoine, Valérie De bue, sur la restauration de la Tour Henri VIII de Tournai. Une aide régionale pourrait permettre l’avancement du dossier.

Contexte

A la suite d’une question parlementaire du député Hervé Cornillie, en novembre 2019, la ministre du Patrimoine, Valérie De Bue, nous assurait « que si la Ville venait à retrouver possession de son bien, elle pourrait compter sur l’apport de la Région wallonne dans la restauration de son bien. » Fin 2019, la Ville de Tournai redevenait la seule propriétaire de la Tour Henri VIII.

Le député Hervé Cornillie a donc réinterrogé la ministre du Patrimoine sur l’avancement du dossier : « L’AWaP (Agence wallonne du Patrimoine) a-t-elle pu dès à présent mener à bien sa mission de vérification de l’état sanitaire du bien ? Quelles sont ses conclusions ? Quels sont les objectifs à moyen et long terme concernant la tour ? Qu’en est-il des échafaudages ? Compte tenu des moyens limités dont dispose la Ville de Tournai pour la restauration de la tour, quelle sera la dimension du soutien régional dans ce dossier ? »

La mise hors eau de la tour Henri VIII, une priorité

La Ville de Tournai a commencé une procédure d’autorisation patrimoniale auprès de l’AWaP pour fixer les priorités d’intervention : « Une réunion s’est tenue le 12 janvier 2021. Il en ressort que la première mesure conservatoire à prendre d’urgence est la mise hors eau de la tour Henri VIII, par la réalisation d’une nouvelle étanchéité de la toiture centrale. Pour ce faire, il faut commencer par l’enlèvement des gravats, de la végétation et de l’étanchéité existante qui est dégradée. », explique la ministre. Celle-ci pourra être remplacée à brève échéance, une fois les détails techniques réglés avec le nouvel auteur de projet.

Concernant l’échafaudage, le comité d’accompagnement a décidé de le maintenir : « Il a été remis aux normes en août 2020 et fera l’objet d’une vérification annuelle. Ce maintien facilitera l’analyse de l’état des parements pour définir les actions à entreprendre, dont en priorité contenir la végétation qui a envahi les maçonneries. », explique la ministre De Bue.

Un accès au public

À moyen terme, la Ville de Tournai souhaite redonner un accès au public. La sécurisation de la toiture et des parapets et la création d’un cheminement sécurisé au rez-de-chaussée sont à prévoir.

Sur le long terme, la Ville envisage un développement touristique respectueux de la nature du monument : « Ce projet sera accompagné par l’AWaP, tant dans la définition des travaux de restauration et de réaffectation que dans le suivi des travaux. La tour étant classée comme monument et reconnue patrimoine exceptionnel de Wallonie, elle peut bénéficier d’un taux de subside de 65 %, majoré de 10 % en raison de son ouverture au public. », conclut la ministre, Valérie De Bue.

You must be logged in to post a comment.